1.50€

SERMISY C. : Vous perdez temps de me dire mal d'elle

4 voix mixtes

Clément Marot, auteur du poème choisi par Claudin de Serminsy pour cette chanson polyphonique, fait s'adresser l'amoureux à son entourage voulant le détourner de sa passion : "Plus la blâmez, plus je la trouve belle" !. D'une façon émouvante, il exprime ses sentiments et son admiration en questionnant : "La fleur de sa jeunesse, à votre avis rien n'est-ce ? N'est-ce rien de ses grâces ?" Et, après une exhortation à les faire taire, il lance malicieusement un trait vif en forme de sentence révélant, selon lui, leur véritable motivation : "Tel en médit qui pour soit la désire". Et tout cela le temps d'une si brève chanson...
Pour une bonne lisibilité, la notation moderne (noire comme unité de temps) est proposée. A noter, à la fin de la chanson, le dernier membre de phrase répété selon l'usage de la "petite reprise").

Du même compositeur et du même poète, voir : Tant que vivrai.

Téléchargement : 2 pages, 36 mesures, 1 couplet, paroles en français.

Possibilité de commander sous forme de lots de partitions en sélectionnant le format ci-dessous (papier de qualité, couleur pastel). Règlement via PayPal ou par carte bancaire. Expédition par courrier prioritaire, franco de port.
Si vous préférez régler par chèque bancaire, utilisez le Bon de commande.
Collectivités : mandats administratifs acceptés. Cliquez ici : Bon de commande collectivité.

Responsables de chœurs, les prix modiques et les frais de port offerts sont proposés comme alternative à la photocopie en nombre pour les groupes. Les prix sont alors dégressifs et vos achats aident au développement de la collection.

Options :

Sélectionnez le format :

Avis des clients
Compositeurs
Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée
Contact
Logos de solution PayPalObtenir Adobe Reader
vide
Langues
Français English
Partager un produit
Partager par Mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz